Comment devenir avocat ?

Devenir avocat n'est pas chose facile. Tout d'abord, il faut effectuer quatre années de droit pour obtenir un Master 1. Par la suite, il faut être admis au CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats) pour obtenir le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat). Une fois le CAPA obtenu, l'élève avocat devra prêter serment au barreau de son choix pour exercer le métier.

Comment être admis au CRFPA

L'admission au CRFPA est très difficile même pour les bons étudiants de droit. Trois échecs ne permettent plus d'avoir accès à la profession d'avocat par cette voie. Il sera possible d'être avocat en sollicitant une dérogation, et à la condition d'avoir exercé certaines professions pendant au moins huit années. Pour réussir l'examen d'admission, il est conseillé de faire une préparation soit par le biais de l'institut d'études judiciaires (appelé communément IEJ) soit par des préparations privées. Cependant, les préparations des écoles privées sont très onéreuses et tous les étudiants ne sont pas en mesure de se payer de telles écoles. Une bonne astuce pour réussir le concours d'entrée est de s'inscrire au forum prépa crfpa. Cela permet de s'échanger des cours, de s'entraider pour comprendre certaines matières compliquées telles que les procédures. Les étudiants devront s'entraîner à passer des examens blancs ou consulter les annales de l'IEJ pour comprendre le type de cas pratiques susceptibles de tomber le jour J. Par ailleurs, l'examen oral prévoit une épreuve de langue étrangère. Aujourd'hui, même un avocat doit être à l'aise avec une ou deux langues étrangères. Les séjours linguistiques pour les étudiants peuvent être une bonne solution pour se perfectionner.

À quoi sert un avocat ?

Un avocat a pour mission de défendre les intérêts de ses clients. Que le client soit une victime ou un mis en cause. La représentation par un avocat est obligatoire pour être entendu devant certaines juridictions ou pour faire certains actes. Par exemple, pour divorcer par consentement mutuel, le client devra être représenté par son avocat. Il s'agit d'une disposition d'ordre public. Enfin certaines fois le client sollicite l'intervention de son avocat sans que cela soit obligatoire. Il s'agit de l'hypothèse où un client négocie un contrat avec une autre partie. On peut citer par exemple la cession d'un fonds de commerce. 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *