Les méthodes de travail chez l’étudiant

La répartition entre les cours, le temps d’étude, les stages, le travail personnel est variable suivant la nature et le niveau de la formation suivie. Cette division dépend de l’organisation de la formation.

Se construire un emploi du temps en tenant compte des caractéristiques de sa formation

La formation peut être :

– Organisée par l’employeur et se dérouler sur le temps de travail.

– Organisée sous forme de cours du soir ou de cours par correspondance.

– Etre dispensée dans la journée, sans tenir compte du temps disponible des personnes qui s’inscrivent à cette formation.

– Etre organisée par une alternance entre les périodes de formation et les périodes de travail.

– Etre organisée par une intermittence entre le travail et l’étude, sur des périodes de formation étalées dans l’année.

Les méthodes de travail utilisées dépendent de la formation suivie. Les horaires de cours sont réduits si le niveau de formation est élevé. Le temps de travail personnel est dans ce cas souvent très important. Les formations techniques demandent davantage de pratique et moins de travail personnel. Le tableau suivant résume les explications qui précèdent en présentant des situations de formation extrêmes.

L’étudiant doit établir un programme de travail personnel réalisé en tenant compte du contenu des cours collectifs et des exigences de l’examen. Ce programme doit prendre en compte les deux objectifs suivants :

– Il doit consister à revoir le travail fait de manière à en en synthétiser le contenu sous une forme aisément accessible.

– Il doit permettre de revoir ou de refaire les exercices et les applications vus en classe. Le travail fait et non revu se trouve perdu, faute de répétition suffisante l’assimilation n’est pas possible.

Se préparer un emploi du temps en fonction des exigences de la formation suivie

Il est conseillé d’établir un emploi du temps pour programmer son travail personnel. Pour le réaliser il est préférable de partir de l’organisation générale de la formation et de son contenu. Les formateurs connaissent le programme, les exigences de l’examen, ce qui est fait en cours a valeur de référence.

La formation est toujours organisée de manière à faciliter la réussite à l’examen. Par conséquent, il est judicieux de s’appuyer sur ses cours et de les travailler, ce qui veut dire les revoir et se donner le temps d’en assimiler le contenu. Cet objectif oblige à programmer son travail personnel en tenant compte des différentes matières étudiées. Il faut éviter la dispersion, et cette planification est une manière de se rassurer tout en réalisant un travail efficace.

Après une ou deux semaines de cours collectifs il est possible d’évaluer le temps de travail personnel nécessaire pour assurer sa progression. Après réflexion, il sera possible de considérer qu’il faille consacrer environ six heures par semaine et sa formation, soit une heure le soir, trois soirs par semaine, plus trois heures de travail le week-end. Les formations juridiques sont divisées en matières. A l’université, trois heures de cours par semaine sont prévues, pour le semestre, pour chaque matière.

Des travaux dirigés de une heure trente par semaine se rajoutent parfois aux cours. Dans cet exemple le travail personnel nécessaire pour relire et ordonner les connaissances abordées en cours, préparer les séances de travaux dirigés peut aller jusqu’à huit ou dix heures de travail par semaine, ce qui semble beaucoup. A partir de ce genre de calcul il est possible d’établir un emploi du temps qui devra respecter les principes suivants :

  • Il faut commencer par revoir ce qui a été vu en cours.
  • Il vaut mieux travailler fréquemment plutôt que d’espacer les séances de travail.
  • Il faut travailler en priorité les matières les plus importantes.
  • Il faut travailler en tenant compte des exigences des examens.

L’année universitaire passe vite. Il est préférable de ne pas se montrer trop ambitieux et de se concentrer sur l’essentiel, soit d’éviter de s’étendre sur des considérations secondaires. Pour mesurer sa progression il est conseillé de noter le temps passé à travailler sur un agenda pour avoir une idée précise de l’investissement réalisé. Il sera possible de faire une comparaison avec son programme de travail et de procéder à des ajustements si nécessaire.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *