Traitez les troubles psychomoteurs ou de retard du développement en devenant psychomotricien(ne)

De nombreux enfants et adolescents présentent des troubles de retard du développement ou des troubles psychomoteurs, et si vous avez à coeur d’essayer de les aider, vous pouvez vous former pour devenir psychomotricien(ne). Vous apprécierez cette approche globale de la personne, du psychisme et du corps. Vous pourrez tout aussi bien venir en aide aux enfants en bas-âges qu’aux personnes âgées. Vous devrez faire preuve d’une bonne adaptation et de créativité en fonction des problèmes. Vous devrez aussi être disponible pour vos patients et devrez savoir travailler en équipe car vous exercerez main dans la main avec une équipe pluridisciplinaire. 

Préparez votre concours

Avant toute chose, vous devez obtenir une qualification attestant de vos compétences et pour ce faire, vous pouvez suivre une prépa paramédicale, qui vous apprendra le métier de psychomotricien(ne). Pour pouvoir prétendre à cette formation et vous présenter au concours, vous devez être titulaire d’un Bac ou d’une équivalence. Les études se déroulent sur 3 ans. A la fin de votre cursus, vous bénéficierez d’un diplôme d’Etat. Le concours s’organise en 2 ou 3 épreuves, à savoir la biologie et le français, mais à cela, un entretien d’admission peut y être ajouté. Pour vous préparer à l’examen, vous pouvez compter sur https://angers.cps-ecoles.com/. Des professionnels compétents et formés à ces concours vous accompagneront tout au long de votre projet. Ils vous aideront à devenir ce pourquoi vous êtes fait. Vous profiterez d’un suivi particulier, et grâce aux 3 concours blancs par an, vous serez prêt pour le jour J. 

Un travail en profondeur 

Une fois votre diplôme en poche, vous pourrez exercer vos fonctions au sein d’établissements accueillant des enfants et adolescents présentant des troubles de la conduite et du comportement, comme les Instituts Médico-Educatifs, les Centres d’Action Médico-Sociale Précoce, les hôpitaux etc… Vous travaillerez à partir de diverses médiations telles que les jeux moteurs et de société, le mime, la danse, la relaxation, le graphisme… dans l’optique d’aider le jeune à se sentir plus à l’aise avec son corps et sa motricité. Vous l’aiderez à résoudre certains troubles psychomoteurs, et grâce à votre soutien et votre accompagnement, sa vie sociale sera optimisée. 

Un métier en relation avec différents professionnels 

Le métier de psychomotricien(ne) nécessite un réel engagement dans toutes les activités. Vous devrez jouer avec les enfants, alors vous serez un acteur principal dans leur progrès. Vous devrez vous adapter en fonction des handicaps, et devrez travailler avec les psychologues, éducateurs(trices), orthophonistes, instituteurs(trices), infirmiers(es)… Vous pourrez également proposer à vos patients des séances de piscine, des ateliers sensoriels et bien d’autres encore. Quoi qu’il en soit, vous ne vous ennuierez jamais dans votre métier, mais il faudra aussi vous former continuellement à différentes techniques, car de nouvelles méthodes voient le jour régulièrement.

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *