Les possibilités méconnues pour organiser ses études à l’étranger

Les universités ont aussi des services d’échanges internationaux auprès desquels il est possible d’obtenir des informations, des accords sont régulièrement conclus entre les universités pour développer ces échanges. Ainsi, par exemple, il existe les accords suivants :

L’organisation MICEFA (Mission interuniversitaire de Coordination des Echanges Franco-américains) facilite les départs pour les Etats-Unis. Pour postuler il faut présenter un programme pédagogique, passer le TOELF tout en ayant un score supérieur à 80/120. Cela suppose donc un bon niveau en anglais et un projet cohérent.

Le CREPUC (Conférence des Recteurs et des Principaux des Universités du Québec) gère les échanges avec plus de 500 établissements étrangers. Le Canada a une politique d’immigration active. Le suivi des arrivées d’étudiants étrangers entre dans ce cadre. Des entreprises et des associations font du conseil personnalisé en direction des étudiants qui envisagent de poursuivre des études à l’étranger.

Ainsi, par exemple:

Il existe des entreprises privées dont le métier est d’informer les étudiants, de les aider à accomplir les démarches exigées et de leur permettre d’intégrer une université étrangère dans les meilleures conditions. C’est une forme de conseil spécialisé donné par des personnes qui ont bénéficié de cette expérience.

Le programme Education USA est un service rendu par la Commission Franco-américaine d’Echanges Universitaires et Culturels. Il a pour finalité de renseigner les étudiants qui souhaitent étudier aux Etats-Unis. Il propose une assistance pour choisir une université américaine, organiser son voyage, et même réunir le financement nécessaire à la poursuite d’études aux Etats-Unis.

Durant l’année universitaire 2007-2008 il y avait environ 620 000 étudiants étrangers aux Etats-Unis. Le nombre total d’étudiants séjournant chaque année à l’étranger est de 3 millions environ.

A la lecture de ces chiffres on constate qu’environ 20% des étudiants choisissent d’étudier aux Etats-Unis. Cependant le pourcentage d’étudiants étrangers dans les universités américaines reste faible en comparaison de la situation en Europe.

Le programme ISEP (International Student Exchange Program) est un réseau d’écoles et d’universités dont l’objectif est de favoriser les échanges internes. Il est dirigé et géré par un organisme sans but lucratif créé en 1979 et ayant son siège à Arlington (USA) en Virginie. Les échanges ont lieu uniquement entre les universités membres de ce réseau international.

World Student est un organisme privé situé en France destiné à faciliter la poursuite d’études à l’étranger.

Il existe donc une multitude d’intermédiaires dont la fonction est de faciliter les échanges et les études à l’étranger. Toutes ces initiatives sont relativement récentes. La formation est un secteur économique en forte progression, son caractère international devient de plus en plus marqué. Le nombre des échanges et les accords entre les différentes institutions ne cessent d’augmenter. C’est une évolution très intéressante. Les plus jeunes profitent le plus de ces nouveautés. Si l’on prend l’exemple du programme Erasmus, on constate que dans 80% des cas les départs concernent des familles pour lesquelles personne n’avait jamais eu l’occasion de bénéficier de la possibilité d’effectuer des études à l’étranger. Nous manquons de recul pour évaluer toutes les conséquences de ce développement des échanges. L’apprentissage d’une langue étrangère est facilité, ainsi que la découverte d’autres pays et d’autres cultures.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *